Dix-neuvième édition du festival de poésie amazigh at-smail du 28 au 30 mars 2024

Aujourd’hui 28/03/2024, Dix-neuvième édition du festival de poésie amazigh

L’association culturelle Adrar n Fad est fière de présenter la dix-neuvième édition de son festival de poésie amazigh, un événement dédié à l’amoussnaw Mouloud Mammeri, célébrant ainsi le mois de la poésie. Ce rendez-vous annuel des Orfèvres de la langue amazigh vise à offrir une tribune aux poètes, honorant également les événements marquants du printemps berbère de 1980. C’est une occasion unique où les poètes et poètesses se réunissent pour échanger, partager leurs connaissances et bénéficier des enseignements des spécialistes invités par l’association à chaque édition. Il faut signaler que de nombreux talents ont émergé au fil des années, enrichissant ainsi le panorama poétique amazigh.

Cette année, lors du festival de poésie, l’association célèbrera le trentième anniversaire de sa création ainsi que de son engagement pour la préservation et la promotion du patrimoine amazigh. Cet événement marque une étape importante dans le combat pour la sauvegarde de la culture amazigh en général. À travers ses activités, l’association a œuvré sans relâche pour faire rayonner la richesse de cette culture, mettant en lumière sa langue, sa poésie et ses traditions. Cette célébration est une occasion de rendre hommage aux fondateurs et aux membres actuels de l’association, ainsi qu’à tous ceux qui ont contribué à son succès au fil des années

Au marge de cette dix-neuvième édition du Festival de Poésie Amazigh hommage à l’illustre Amoussnaw Mouloud Mammeri, l’événement sera également dédié à un jeune militant de la commune, le regretté poète, nouvelliste et romancier Khalifi Mheni, décédé en juin de l’année précédente. Malgré sa jeunesse, Khalifi Mheni a laissé une marque indélébile sur la scène culturelle par son dévouement et a été distingué par plusieurs prix littéraires, dont le prestigieux premier prix Assia Djebar du roman. Il a également remporté plusieurs prix de poésie et de nouvelle dans divers festivals.

Le président de l’APC d’Ait Smail tient à rendre un vibrant hommage à tous les bénévoles de l’association pour avoir maintenu ce festival de poésie amazigh pendant près de deux décennies, malgré le manque de moyens. par REBAI Sadek

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut